Du sable à la neige : Sand 3 ou Snow 3 ?

sand 3Balades Voyage Moto Pyrenees Logo Carré TEST (1)Avis n° 4 : juin 2018

sand 3Parler de neige en juin, Alain, certain que tu vas bien ?

Oui, oui, rassurez-vous, je vais bien !    Sand 3

D’une part, la météo des Pyrénées a été assez étonnante, voir surprenante en ce printemps, neige tardive, des températures fraîches ou froides pour la saison, mais aussi parfois très chaudes ! Très variable, quoi !

D’autre part, mon agenda très chargé (et le mot est faible) a fait que mes tests effectués en hiver et en début de printemps n’ont pas pu être couchés sur papier avant juin.

Bein oui, pas toujours évident, mais la motivation de vous donner notre ressenti et nos conseils, votre enthousiasme pour nos tests et surtout vos avis, vos messages positifs, et le fait que certains ont fait leur choix grâce à nous, nous motivent toujours autant.

sand 3

Durée de test : 9 mois, 20.000 kms : Tout-Terrain et Route :

Sand 3Je vous avais dit dans l’ Avis n° 2 que je testerais la Sand 3 aussi sur la route. Je vous avais donné un retour dans l’ Avis n° 3 qui vous a beaucoup plu apparemment.

Voici maintenant l’avis sur ce Sand 3 pendant un hiver où parfois les températures ont été très basses.

Je suis toujours aussi surpris de rouler beaucoup sur route avec cet ensemble. sand 3Même si j’ai refait quelques piges TT avec cette Sand 3, le nombre de kms route dépasse maintenant fortement le nombre de kms en TT, mais rassurez-vous, je continuerais à la tester en Tout-Terrain, c’est promis ! Et vous devriez avoir un retour plus orienté TT à l’automne.

Entretemps, j’ai continué à tester dans différentes conditions, voir juste en dessous 🙂

Conditions climatiques :   neige gelREV IT Sand 3soleil pluie REV IT Sand 3 

Là, c’est vraiment de tout ou presque : neige, grêle, pluie, froid mais aussi parfois chaud ou même très chaud. Variable à souhait pour un test d’équipement !

Alors, ça marche, ces 3 couches ? (bis)

Pour l’imperméabilité, je vous en avais parlé dans l’Avis n° 3.
Pour la couche thermique, j’ai pu juger plus en détail puisque nous avons eu des températures très variables.

Chaude la Sand 3 ?

Oui, elle est suffisamment chaude avec sa doublure thermique, bien aidée par la membrane imperméable qui, évidemment, fait office de coupe-vent. Même quand on est en conditions sèches, on est content d’avoir ces 2 couches qui vous protègent du vent et du froid assez efficacement .

Je dis « assez efficacement » car s’il fait vraiment froid, eh oui, pas de miracle, il n’y a pas de gilet chauffant sur cette veste, donc quand il fait froid, on se protège aussi par des sous-vêtements chauds (enfin, on espère en tester d’autres plus chauds l’hiver prochain), et un polaire quand c’est vraiment nécessaire.

Mais cette doublure thermique est efficace, et la combinaison avec la doublure imperméable/coupe-vent est suffisante. Donc, oui, cette veste vous offrira suffisamment de protection hiver dans la plupart de cas, sauf exceptions très glaciales. Ca confirme sa polyvalence multi-saisons.

Imperméabilité

Comme déjà dit précédemment (voir l’Avis n° 3 ), si on fait attention à bien fermer les zips, l’imperméabilité est préservée. Cela reste une membrane intérieure, évidemment, et une averse vous fera forcément alourdir l’ensemble. Et si après l’averse, vous retirez la membrane, vous garderez un textile imprégné d’eau et donc frais. Mais ceci est valable pour tous les types de vêtements comme celui-ci.

Puisque j’ai cette veste en test, j’ai voulu également voir combien de temps la surface extérieure allait être « super-hydrophobe ». Oui, c’est le terme utilisé pour la caractéristique d’un textile à être suffisamment déperlant pour ne pas s’imprégner d’eau (l’effet Lotus 😉 ) et laisser glisser les gouttes sur le textile. sand 3Les gouttes se mettent sous la forme de sphères qui s’écoulent sur la surface. Si des saletés sont présentes, elles sont entraînées par cette eau déperlante. Le saviez-vous ?

Après presque 1 an d’utilisation intensive et de lavages à répétition, il est grand temps de traiter le textile, mais je trouve cela plus que correct vu la durée et l’intensité d’utilisation. On attend donc une proposition de test de produits imperméabilisants, si ça intéresse des fournisseurs … 😉 )

Tout est dans le détail !

Vous connaissez probablement cet « aphorisme » 😉 Le détail, c’est important, c’est vrai. Mais à chaque fois que j’enfile cet ensemble, cette même idée me passe par la tête lorsque j’ajuste le bas des jambes au-dessus de mes bottes.

J’ai déjà utilisé l’ensemble avec 4 paires de bottes, toutes bien différentes (bottes route légères, route tourisme, avec ou sans protections tibia importantes, jusqu’aux bottes Tout-Terrain à l’encombrement certain).

Que ce soit n’importe quelles bottes, je peux toujours ajuster le bas des jambes parfaitement à la taille des bottes. C’est plus beau, bien évidemment, mais c’est aussi très efficace et toujours bien positionné.

Cette combinaison de scratchs verticaux et horizontaux est tout simplement géniale. Ca permet d’être bien serré autour de la botte en un tour de main.

Et si vous voulez un petit truc : utilisez les 2 mains, une pour plier le bas de jambe, l’autre pour pousser sur le scratch et c’est bien positionné en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire … et même pour le dire. Génial !

Améliorations Sand version 4 :

Si je peux me permettre de faire une suggestion à REV IT pour la version 4, ce serait de travailler sur la facilité de fermer le zip long à la taille (celui qui se trouve sur la membrane imperméable).

sand 3En effet, cette fermeture est assez difficile à fermer. Même si on s’y habitue à force, cela reste difficile.

Les boucles de réglage de la taille se retrouvent dans le chemin et bloquent le zip. Bon, en se pliant un peu du bon côté et en retirant le zip un peu vers l’extérieur, il y a moyen de s’en sortir plus facilement, mais cela demande dextérité et habitude. Peut mieux faire !  A cogiter pour le staff R&D de Rev IT pour la Sand 4 😉

Mais pourquoi je suis pas consultant chez eux, moi ?

Non, je rigole et j’arrête de faire le gros cou, ç’est pas mon style 😉

Lourdeur :

Je vous l’avais déjà signalé lors de mes 1ères impressions (voir Avis n° 1) et ça se confirme. Avec toutes les protections, membrane et doublure, la Sand 3 est assez lourde. Maintenant, je ne vais pas me faire l’avocat du diable. Je préfère, de loin, un équipement un peu plus lourd et sécurisant, plutôt qu’un truc léger mais qui ne me protègerait pas suffisamment en cas de chute. Donc, oui, point moins positif, quoique ! 😉

Entretien :

La Sand 3 est passé très souvent au lave-linge. Et les mots sont faibles. Eh oui, plus de 20.000 kms de route et de Tout-Terrain Je savais que la couleur allait être assez salissante. A chaque fois, un tour au lave-linge à 30°C et la Sand est comme nouvelle ! Très bon point !

Et puis, je reviens quelque peu sur le look, toujours aussi attrayant.

D’ailleurs, voyez l’effet que ça fait quand on est devant un groupe de participants à nos balades et qu’on a cet ensemble ! 😉

Sand 3

gants chauffantsEvaluation Moto-Pyrénées :

Les plus :
– Le look « baroudeur » et très joli
– Le coloris clair donc réflecteur de chaleur
– La coupe de la veste et du pantalon : serrant où il faut, et suffisamment large pour les protections individuelles en Tout-Terrain
– Les protections standard bien positionnées
– Les poches grandes et pratiques
– Le polyester robuste et « presque étanche » (à imperméabiliser de temps en temps)
– Système d’aération très efficace, réglable même en roulant
– Entretien facile et durable
– Pratique pour poser et retirer la membrane et la doublure
– Les différents réglages de la veste qui évitent le flottement au vent en toutes conditions
– Facilité du système de scratchs sur le bas des jambes

Les moins :
– Un peu de lourdeur de la veste avec les 2 doublures et les protections.
– Fermeture assez difficile du zip sur la membrane imperméable

Alors, j’ai commencé l’article par la question suivante : « La Sand 3 aurait pu s’appeler la Snow 3 ? »  Oui, pour autant que vous n’alliez pas en conditions vraiment extrêmes en hiver, oui !

Cet ensemble est suffisant pour la plupart des conditions … aussi dans la neige ! Essai d’hiver très concluant pour moi.

Je vous conseille vraiment cette Sand 3 à tout faire.

Et ceux qui entre-temps ont suivi mon conseil en sont très contents aussi. Vous êtes nombreux à avoir acheté cet ensemble sur base de mes avis. Ca fait plaisir et surtout, je suis content d’avoir pu vous aider dans votre choix.

Je compte sur vous pour m’envoyer votre retour après quelques mois d’utilisation. C’est avant tout VOTRE RUBRIQUE ! 🙂

… d’autres photos suivront …
(on n’a pas encore reçu toutes les photos de ceux qui ont acheté la Sand 3 grâce à nous)

Merci à Rev IT France pour sa confiance (http://www.revitsport.com)  Rev it

Et merci à toute l’équipe d’AMR (Auto Moto Racing Andorre) pour leur sérieux et leurs conseils toujours très affutés. (http://www.amr-andorre.com)  AMR

A bientôt !
Alain  grand V

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :