Disques frein wave: la vague de l’esthétique? Ou pas?

jean moto pour femmes de bonne qualité« Moto-Pyrénées a testé pour vous … »

Disques frein à pétales sur un KTM Superduke 1290 R

Disques de frein sur KTM Superduke 1290 R avant et aprèsPréjugé, quand tu nous tiens ! Très longtemps, je me suis dit que des disques frein wave (ou à pétales), c’était beau, mais c’était tout ! Du genre, « Soit beau et tais toi ! ». Du coup, installer des disques à pétales n’était pas dans la « bucket list » de la personnalisation de mon Superduke.

Voir la vidéo :

disque frein KTM waveÇa, c’était jusqu’au jour où je discute avec Jean-Philippe, le boss de la concession KTM JBS Moto à Toulouse, où il me parle des modifs qu’il va faire sur les 2 KTMs Duke 790 qu’il prépare pour faire le Bol d’Argent.

positif

Et on en vient aux disques à pétales qu’il compte installer sur ces machines.  Je ne crois pas que Jean-Philippe installe des pièces en compétition juste pour faire beau. Et voilà, il n’en faut pas plus pour entamer une discussion très très intéressante.

Il me parle d’une réelle efficacité, aussi bien sur le ressenti, que le dosage, mais surtout sur la puissance de freinage. Et là, je commence vraiment à être intéressé. Mon préjugé fond comme neige au grand soleil des Pyrénées au fur et à mesure que la discussion se poursuit. Ces disques à pétales ne seraient donc pas juste une pièce esthétique à l’eau de rose 😉 ? Mais bien une pièce qui apporterait un bouquet 😉 de petites améliorations au freinage ?

Ils sont beaux, ces disques de frein wave

Benjamin, le chef d’atelier se joint à la conversation et rajoute quelques arguments bien précis et techniques sur les changements. Et pour enfoncer le clou un peu plus, Steph, un conseiller, me parle de son propre ressenti sur différentes motos, avec et sans les pétales. Ça y est ! Mon préjugé a complètement disparu ! Je suis même devenu très enthousiaste à l’idée de virer mes disques standards pour ces fameux disques wave. Et quand Jean-Philippe me propose de les tester sur mon Superduke, que croyez-vous que je lui est répondu ? Et bien oui … évidemment, avec beaucoup d’enthousiasme même !

Conditions de test :

Ente-temps, j’ai déjà fait plus de 10.000 kms avec ces disques. Beaucoup de ces kilomètres ont été réalisés lors de nos balades organisées, donc sur des journées complètes de roulage. Disques de frein KTM Superduke 1290 R Power PartsLà, on est en mode balade, mais (faut-il le rappeler ? 😉 ), nos balades sont remplies de virolos (environ 1500 par jour ! 😲 ) donc des balades cool mais remplies d’accélérations … et de freinages. Et nos balades empruntent aussi beaucoup de cols, donc les freins sont souvent sollicités longuement dans les longues descentes de cols. L’endurance aux freinages successifs et abondants a donc été bien vérifiée. Quand je roule en groupe, avec les participants, je roule en mode balade, mais j’ai aussi fait suffisamment de kilomètres en roulant seul où là, je suis plutôt en mode … (vous compléterez la phrase vous-même) 😉

« Plus tu freines moins fort, moins tu vas plus vite » : explication en fin d’article

Ceci pour dire que j’ai déjà une expérience suffisante, et à allures différentes, que pour vous donner un 1er avis fondé.

Pose des disques

Ce n’est pas la 1ère fois que je remplace des disques moi-même, mais là, c’est JBS Moto qui m’a posé les nouveaux disques, mais si vous êtes un peu mécano, il n’y a rien de compliqué à changer des disques … pour autant qu’on respecte bien les consignes de montage. Et si vous hésitez, c’est déjà de trop. Je vous conseille alors de faire appel à votre mécano favori car, faut-il vous rappeler que le freinage est essentiel et vital sur une moto. Donc pas de risques les amis !

Disques de freinà pétales pendant les baladesAnalyse de l’essai

KTM annonce 25% d’amélioration au freinage avec ces disques Power Parts. Pour cet essai, et comme les pièces à essayer sont assez inhabituelles (on ne teste pas d’autres disques de frein tous les jours), je vous donnerai mon avis sur chaque caractéristique séparément. J’essaierai également de vous donner mon évaluation en pourcentage d’amélioration même si ce n’est pas évident, mais aussi assez personnel et forcément subjectif. Ce pourrait être variable également en fonction de comment vous roulez, comment vous freinez, si vous faites souvent des itinéraires avec virolos ou pas, si vous faites beaucoup de montagne ou pas, de la piste, etc, etc… Mais ça devrait déjà vous donner une idée.

Ressenti

Dès les premiers freinages, on sent une différence au niveau du ressenti. Ce n’est pas énorme évidemment, mais ça se sent de suite. Il y a une différence, en bien évidemment. J’en suis un peu étonné car je ne m’attendais pas à cela, surtout que mes plaquettes n’ont pas été changées. Elles se sont donc usées sur les disques d’origine. En mettant de nouveaux disques, je croyais qu’un petit temps de rodage serait nécessaire, mais non !

Estimation d’amélioration : + 10 %

Dosage

Sur ce point, je ne m’attends à aucun changement. Le dosage est essentiellement lié au système de freinage en lui-même, c’est-à-dire les étriers et le maître cylindre (surtout s’ils sont radiaux), les durites évidemment, mais aussi les plaquettes. Mais les disques ?
Et pourtant …
Oui, petite différence, pas énorme mais sensible, surtout sur les freinages appuyés.

Estimation d’amélioration : + 5 %

Puissance

Clairement le point le plus significatif. Oui, ça freine plus fort ! C’est ce qui m’étonne le plus sur cet essai. C’est ici que l’achat de ces disques se justifiera le plus, même si les autres points sont également positifs, mais pas autant que celui-ci.
J’aimerais tester ces disques sur piste aussi car c’est probablement là que l’apport d’ efficacité sera la plus perceptible, mais ce ne sera pas pour tout de suite, par manque de temps, puisque la saison de nos balades a commencé. D’ailleurs, si vous voulez plus d’infos sur nos balades, c’est ici : www.moto-pyrenees.com
Disques de frein wave en haut d'un colRevenons à cette puissance de freinage. Sur ces 10.000 kms, j’ai eu l’occasion de faire des freinages très appuyés … parfois voulus, parfois par nécessité. En aucun cas, je n’ai senti la limite atteinte, ni le déclenchement de l’ABS, et pourtant, je vous assure que je les est bien testés … et à répétition !

Estimation d’amélioration : + 20 %

Endurance

La caractéristique la plus difficile à estimer. Sur route, les disques d’origine sont déjà très endurants, donc on peut être rassuré de ce côté puisqu’on est loin d’atteindre la limite. Ici aussi, un essai sur piste pourrait mieux comparer.

Comment est-ce possible ?

Disques de frein à pétales augmente la puissance de freinageMais comment des disques peuvent influencer autant le freinage ?
Hé bien … je suis toujours à la recherche d’une explication technique 😲
J’ai bien fait quelques vérifications avec Steph (un gars très bon en technique aussi), l’épaisseur est un rien plus importante sur les PowerParts que sur l’origine, mais ça ne peut pas tout faire. Du côté de KTM, ils ne se prononcent pas facilement sur tous les détails de leur technologie, c’est bien connu. Mais quelque chose me dit qu’il y a autre chose qui pourrait expliquer cette différence.

KTM (comme toutes les autres marques d’ailleurs) ne s’étend pas trop sur le sujet lorsqu’ils font une découverte technologique importante, c’est normal. Du coup, on ne le saura peut-être que dans très longtemps, mais je continue mes investigations 🙂

Caractéristiques techniques

Vous trouverez toutes les infos techniques sur le site KTM Powerparts : https://www.ktm.com/be-fr/powerparts/brakes/brake-discs/wave-brake-disc-set-9f2b7bf3/?year=2018&segment=Naked+Bike&model=F9903R2&category=KE3-16007219%2fKE4-16007221

Conclusion

Disques de frein à pétales dans de beaux paysages des PyrénéesLes pourcentages sur chaque caractéristique pourraient vous paraître peu, mais sachez quand-même que le freinage sur un Superduke (pour ceux qui ne connaissent pas) est déjà plus que correct dans sa configuration d’origine, certainement pour la route. Du coup, l’amélioration ne peut être que contenue, mais elle est suffisamment significative que pour conclure que ces disques sont beaux, certes, mais ils sont aussi efficaces, même là où on ne les attendait pas.

Ces disques à pétales, je les aime, un peu, beaucoup, passionnément et à la folie 😉 Même après avoir pris chaque pétale une à la fois, je n’ai eu l’impression sur aucune caractéristique que mon jugement serait « Je n’aime pas du tout » ! Donc, oui, je suis très heureux que Jean-Philippe, Benjamin et Steph m’aient parlé de l’efficacité de ce type de disques. Et mon préjugé n’est plus que de l’histoire ancienne ! 🙂

jean moto femme Furygan lady PurdeyEvaluation Moto-Pyrénées :

Les plus :

jean moto pour femme avec des protections D3O– Meilleur ressenti
– Un poil plus de dosage
– Apport de puissance significatif
– Endurance: aucun problème pour la route (y-a-t-il une différence avec les originaux ?), à tester sur piste pour être fixé

Les moins :

jean moto femme stretch– Rien, sinon le prix, mais comme c’est efficace, on ne les achète pas seulement pour le look !

.

« Plus tu freines moins fort, moins tu vas plus vite » …
…ou en plus simple : « Pour aller vite, il faut freiner fort ».
L’adage est bien connu des pilotes … enfin surtout le 2ème 😉
Ces pétales vous feront donc aller plus vite ! Mais restez prudents !

Je voudrais remercier toute l’équipe de JBS Moto et en particulier Jean-Philippe (le boss), Benjamin (le chef d’atelier) et Steph (un conseiller) qui m’ont permis de réaliser ce test. Merci les gars, vous avez bien fait de me les proposer à l’essai !

JBS Moto – Concessionnaire KTM
6 rue Louis Bonin
31200 TOULOUSE
Tel : 05 61 48 35 94
www.jbsmoto.fr/

N’hésitez pas à laisser vos propres commentaires si vous avez, vous aussi des disques wave, sur un Superduke ou toute autre moto. Partager votre expérience. C’est VOTRE RUBRIQUE ! PARTICIPEZ !!! 🙂

A bientôt !

Alain  grand V

Laisser un commentaire